Home » L'autoconfrontation

L'autoconfrontation

La méthode de l'autoconfrontation et ses usages

La méthode de l'autoconfrontation et ses usages - IPRA

« L’entretien d’autoconfrontation (ou self-confrontation) est une méthode d’analyse de l’activité humaine consistant à confronter un ou plusieurs participants à une activité en les incitant à commenter, en présence d’un interlocuteur » (Meyer, Peltier, & Schneider, 2011)

Il existe plusieurs formes d’autoconfrontation : l’autoconfrontation dite simple ou individuelle, qui consiste à confronter un seul participant à sa propre activité. Cette démarche individuelle cherche à ce que le participant commente et explicite les démarches adoptées pour réaliser ses tâches, pour révéler les processus cognitifs qui sous-tendent la description de cette activité, qu’elle soit professionnelle ou non (Mollo & Falzon, 2004, p.533).

L’autoconfrontation croisée ou allo-confrontation, qui consiste à confronter l’activité d’un participant aux commentaires d’un collègue, que ce participant soit présent ou non. Si cette démarche met parfois à distance le principal concerné, elle offre l’avantage de confronter l’activité d’une personne au regard critique et objectif d’un autre acteur professionnel.

La confrontation collective, qui consiste à réunir un groupe de participants, afin de commenter l’activité de plusieurs d’entre eux ou celle d’une équipe. Cette approche offre l’avantage de confronter les différentes représentations des participants, en vue de la construction d’une culture commune.

Cette formation a pour but de vous permettre de comprendre les principes de l’autoconfrontation, sa portée et  ses limites, de vous former à son utilisation dans différents cadres et d’envisager des transpositions aux situations (formation, accompagnement, recherche) qui vous intéressent.

Intervenant : Marcel Plenchette Praticien chercheur en formation des adultes et analyse des activités, Membre du CRF (Centre de Recherche sur la Formation) Laboratoire EA1410 CNAM Paris, directeur de l’IPRA